Faut-il avoir l’oreille musicale pour composer ?

Déjà définissons ce qu’est l’oreille musicale :
L’oreille musicale permet à quelqu’un d’interpréter avec justesse ce qu’il entend dans une musique ou une phrase musicale, comme :
– La différence de hauteur entre des notes assez proches ( par exemple, entendre qu’un Mi et un Mi bémol ne sont pas la même note )
– Entendre que plusieurs notes sont jouées en même temps.
– Entendre qu’une note est en harmonie ou en dissonance par rapport au contexte ou à la gamme du titre.
– Et la différence de longueur entre des notes jouées.

Tout le monde qui écoute de la musique a une oreille musicale plus ou moins développée. Il y a de fortes chances pour que ceux-ci soient capables de reconnaître une fausse note. C’est d’ailleurs sur cette capacité que jouent les compositeurs en plaçant ci et là des accords comportant des notes dissonantes pour créer de la tension à un moment donné dans leur musiques.

Ainsi, comme toute pratique, l’oreille musicale se développe et se travaille. Il y a des personnes qui naissent avec une oreille musicale innée, d’autres qui la développent au contact de leur proches musiciens et d’autres, encore, qui la travaillent d’eux même sans y penser car ils adorent analyser les musiques qu’ils entendent.
J’ai, moi-même, développé mon oreille grâce mon père qui nous jouait de la guitare à moi et ma sœur quand nous étions jeunes enfants. J’ai continué, par la suite, à analyser les musiques que j’entendais et à essayer de reproduire les mélodies en sifflant ou deviner les notes qui suivaient celles que j’entendais. Ma sœur, de son côté, ne s’y est guère intéressée. Du coup, elle peut entendre quand des notes sonnent justes ou pas mais a du mal à savoir si une note est plus aiguë ou grave qu’une autre, si elles trop sont proches. De plus, elle est incapable de reproduire une note qu’elle entend. Elle a moins développé son oreille musicale que moi.
Il arrive, aussi, que des personnes aient une pathologie liée à l’oreille qui les empêche de la développer musicalement.

Alors oreille musicale ou pas ?

Avoir l’oreille musicale est une aide extrêmement précieuse car elle vous fait gagner beaucoup de temps mais, bonne nouvelle, elle n’est pas obligatoire pour y arriver.
Vous devrez soit tester beaucoup de combinaisons de notes jusqu’à avoir quelque chose qui sonne juste ou alors, vous appuyer sur une bonne connaissance de la théorie de la musique. Je vous conseille cette deuxième méthode.
Vous serez comme un pilote d’avion qui vole à l’aveugle uniquement grâce à ses instruments.
Du moins au début car comme je l’ai dit plus haut si vous n’avez pas de pathologie particulière plus vous composerez plus vous développerez votre oreille musicale jusqu’à ce qu’elle soit très affûtée. Elle n’est pas belle la vie !

J’espère que cet article vous sera utile dans vos créations. Laissez-moi un message dans les commentaires si vous avez des questions ou des thèmes que vous aimeriez que j’aborde.

Photo par Pixabay

Be the first to comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mes livres d'astuces pour trouver l'inspiration et développer votre style !

 

Ces livres sont destinés aux débutants, qui sont perdus devant l'immensité des possibilités qu'offre la création musicale, mais aussi aux compositeurs plus chevronnés qui se retrouvent trop souvent avec le syndrome de la page blanche ou qui ont l'impression de toujours faire la même chose, de manquer d'originalité et de tourner en rond. J'ai été dans ces situations de nombreuses fois et bonne nouvelle, rien n'est immuable.

Alors, cliquez sur l'un de ces boutons et commencez à composer  !