Quelle interface audio vous faut-il ?

Vous aimeriez enregistrer votre instrument ou votre voix pour créer vos titres ? Vous aimeriez avoir le meilleur son possible sur vos enceintes pour faire vos mixages ? Alors ce guide pour choisir une interface audio est fait pour vous.

C’est quoi une interface audio ?

L’interface audio a plusieurs fonctions. Monitorer le son qui sort de votre DAW par votre casque ou vos enceintes et capter du son en branchant un ou plusieurs micros ou des instruments de musique via des prises XLR ou Jack 6.35mm. Il existe plusieurs types d’interface audio : Les plus connues sont les cartes son que l’on retrouve dans la plupart des ordinateurs. On commence tous avec ce type de carte son mais très vite, elles montrent leur limites surtout dès que l’on veut y bancher un micro pour enregistrer. Celles dont je vais parler dans ce guide sont conçues expressément pour les petits studios. Elles sont de taille réduite et transportable, très polyvalentes et équipées de prises Jack 6.35mm et de prises XLR.

XLR Quézako ?

Il existe différents type de prises en audio, le jack 3.5mm, le Jack 6.35mm, le RCA (ou Cinch) et le XLR. Ces prises sont utilisées dans certains cas et ont des limitations en terme de transport du son. Le jack 3.5mm est surtout utilisé pour les appareils portables genre téléphone, baladeur, etc… Il est aussi utilisé sur les cartes son des ordinateur. Le RCA, lui, est plutôt destiné à la Hi-fi pour relier les platines de salon à des haut-parleurs de bibliothèque ou pour les platines de DJs.

Les prises utilisées en studio sont surtout le jack 6,5mm et le XLR. Les deux types de câble permette une connexion asymétrique qui offre le moins de perte de signal si le câble est long. Celui qui s’en sort le mieux dans le domaine est le XLR. Le jack 6.35mm est utilisé surtout pour relier des instruments à une table de mixage ou à votre enregistreur audio et vos enceintes à votre sortie son. Le XLR lui sera surtout utilisé pour les microphones même s’il existe des guitares avec prise XLR.

La plupart des interfaces audios utilisent le Jack 6.35mm et le XLR pour l’entrée et la sortie audio mais certaines utilisent le RCA pour la sortie audio. Ce sont en général des modèles peu chers. Pour relier votre interface audio à des enceintes, on utilisera surtout des câble XLR ou Jack TRS (en fonction de vos appareils) qui évite les parasites pendant le transport du son.

Ok, et ces interfaces, alors ?

Je vais vous présenter des interfaces qui se connectent surtout en USB. Il en existe qui se branchent en Firewire ou encore en Thunderbolt mais ils sont un peu trop cher pour commencer. Ces interfaces audios comportent tout ce qu’il vous faut pour travailler vos titres avec un casque, avec des moniteurs audios et, enfin, enregistrer votre voix ou vos instruments.

Pour ça, il faut que l’interface soit équipée d’une ou plusieurs prises casque avec réglage de volume indépendant, des sorties pour les moniteurs audios et d’une ou plusieurs prises XLR+jack avec réglages du gain indépendant pour l’enregistrement.
Il faut, aussi, que l’interface ait une alimentation fantôme de 48 volts pour pouvoir l’utiliser avec un micro nécessitant cette alimentation. Sur beaucoup de modèles, une fois enclenchée, l’alimentation 48v est présente sur toutes les prises XLR. Normalement vous pourriez y brancher la plupart des micros comme les micros dynamiques et les micros à ruban mais je vous conseille de vous renseigner avant pour être sûr que votre modèle de micro supporte cette alimentation et ne risque pas de griller.
Aussi, sur certains modèles, le bouton pour enclencher le 48v se trouve sur la face avant et d’autres sur la face arrière. Personnellement je préfère l’avoir en face avant parce qu’il est embêtant d’aller tâtonner derrière le boîtier pour activer ou désactiver cette alimentation. Mais après c’est à vous de voir ce qui est le mieux pour vous.

Les modèles d’interfaces des différentes marques sont souvent déclinés en nombre de prises XLR. Cela commence à un seul XLR pour aller jusqu’à des dizaines. Avoir plusieurs prises XLR, vous permettra d’enregistrer sur plusieurs pistes en même temps dans votre DAW. Ce qui est très intéressant pour chopper le moment où tout le monde joue ensemble et pouvoir retoucher les instruments séparément moyennant une pièce avec peu de réverbération et une certaine connaissance du placement correcte des tous les micros pour un enregistrement à plusieurs.

Ce sera à vous de décider combien il vous en faut. En gros, si vous êtes sûr à 100% de n’avoir besoin que d’un seul micro à la fois alors un modèle avec une seul prise XLR sera suffisant mais si vous jouez d’un instrument acoustique et que vous voulez enregistrer votre chanson en jouant en live alors privilégiez un modèle avec deux prises XLR/Jack pour y brancher deux micros. Dites-vous juste que « qui peut le plus peu le moins ». Si vous avez les moyens pour une interface avec deux XLR alors prenez-la. Cela vous sera sûrement utile à un moment dans votre évolution. De plus, la plupart des modèles avec un seul XLR ont aussi un jack pour y brancher un instrument électrique du genre guitare, synthé, piano ou autre.

En fonction du modèle d’interface, vous pourrez avoir des sortie supplémentaire pour envoyer le son vers plusieurs appareils et des entrées Ligne soit pour, par exemple, entrer une bande-son venant d’une platine pour l’enregistrer ou pour chanter dessus.

Ensuite, qui dit enregistrement numérique, dit résolution. C’est une valeur notée en bits et Khz. La plupart des interface milieu 24bits – 192khz est une très haute résolution pour l’enregistrement. Il existe des modèles avec une résolution moindre et en général leur prix est très bas. C’est intéressant si vous n’avez pas un gros budget. J’ai fait une section pour les petits budgets.

Au niveau connectique, les iPhone et iPad peuvent fonctionner avec certaines interfaces en les connectant avec un adaptateur USB vers Lightning. C’est intéressant au niveau portabilité, par exemple, pour faire un live sur internet en filmant avec votre iPhone ou iPad et en enregistrant le son via votre interface et un bon micro.
Ensuite, vu la taille de certaines interfaces, je me demande, si pour une session d’enregistrement musicale, prendre avec soi un ordinateur portable au lieu d’un iPad ne serait pas plus judicieux autant en terme de puissance que de logiciels. Sinon un enregistreur numérique avec port XLR et 48v comme le Zoom H4n Pro est peut-être plus indiqué pour capter du son en déplacement.

Aussi, certaines interfaces disposent de ports Midi. Ce qui veut dire que vous pourrez y brancher des instruments midi. L’interface faisant transiter les informations midi par l’USB vers votre DAW.

En règle générale, les différentes interfaces se valent si vous restez dans des marques connues comme Focusrite, Behringer, Presonus, Steinberg, Mackie, Tascam, ou encore Zoom. Certaines marques offrent un bundle avec l’interface audio comme des plug-ins ou des versions simplifiées de DAW. C’est toujours intéressant à prendre. Ensuite, le choix est surtout une question de prix, du type et du nombre de prises dont vous avez besoin et de votre feeling face à l’appareil.

 

Je peux vous aider un peu dans votre choix avec la liste des « Si » :
Si vous voulez enregistrer votre voix uniquement pour du podcast ou pour des vidéos YT, alors allez plutôt vers les modèles « petits budgets » avec 16 bit / 48 kHz de résolution et un ou deux XLR.
Si vous voulez enregistrer votre voix pour la mettre sur vos titres alors privilégiez une interface avec une plus grande résolution de 24 Bit / 192 kHz et une ou deux prises XLR/Jack.
Si vous voulez uniquement avoir le meilleur son possible sur vos enceintes de monitoring sans avoir besoin d’enregistrer alors prenez plutôt une interface avec une seul prise XLR mais des sorties en Jack 6.35mm ou XLR.
Si vous voulez vous enregistrer avec votre instrument acoustique, guitare ou autre, prenez une interface avec une résolution de 24 Bit / 192 kHz et 2 XLR minimum.
Si vous avez un groupe et que vous voulez enregistrer vos sessions à plusieurs, prenez une interface avec autant de prises XLR que nécessaire.
Si vous voulez utiliser l’interface en nomade avec votre Iphone ou Ipad alors, procurez-vous un adaptateur USB vers Lightning et choississez une interface compatible.

 

 

Passons aux choses sérieuses, voici ma sélection :
(Les prix indiqués sont les prix que j’ai constaté au moment de l’écriture de cet article en avril 2020.
Il se pourrait qu’ils aient changé sur le site des vendeurs au moment où vous le lirez.)


Focusrite série Scarlett | de 109 à 399 €


Steinberg série UR | de 109 à 349 €


Behringer U-Phoria UMC404HD | 115 €


Mackie série Onyx | de 89 à 119 €


Roland série Rubix | de 149 à 209 €


Zoom UAC-2 | 197 €


Presonus série Studio | de 139 à 349 €
Pour les petits budgets | de 40 à 88 €

 

Voilà, vous arrivez au bout de ma sélection. Il y a encore beaucoup de marques qui existent comme Tascam, Native instrument, BandLab, ESI ou SwissSonic. Je n’ai pas retenu les modèles de ces marques car pour certains les prix étaient un peu haut pour ce qu’ils offraient comme nombre de prises XLR ou de flexibilité par rapport à d’autres modèles équivalents.

J’espère que ce guide vous sera utile dans votre choix. Laissez-moi un message dans les commentaires si vous avez d’autres interfaces audios que vous connaissez, si avez des remarques à me faire ou si vous avez des questions ou des thèmes que vous aimeriez que j’aborde.

Be the first to comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *